Se lancer en Freelance Social Media Manager, mon histoire

Bonjour à toutes et à tous, on se retrouve aujourd’hui avec un article “confidences” « Se lancer en Freelance Social Media Manager, mon histoire ». Il s’agira aujourd’hui d’un article « Billet d’humeur » où je vous raconte mon histoire. D’ailleurs, je ne sais pas si vous avez eu le temps de naviguer sur mon site… Mais si vous voulez me connaître davantage, n’hésitez pas à aller lire l’article où je me présente, ici.

Citation de Xavier Dolan : "tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n'abandonne jamais."

Revenons à ce premier article « Se lancer en Freelance Social Media Manager, mon histoire », quelques mots pour vous expliquer mon choix. En toute transparence, comme si je parlais à un(e) ami(e), je vais vous raconter mon cheminement de pensées.

1- Diplômée ? et après ?

Diplômée pendant le premier confinement en Mars 2020, je quitte Bordeaux et revient chez mes parents, je prends du temps pour moi, je me ressource auprès de ma famille, et accueille cette parenthèse dans le temps pour faire des choses que j’aime, sans prise de tête, et je profite. « Profiter », cela n’est pas vraiment le mot adapté pour décrire cette période morose pour certains, mais pour moi, je l’avoue, elle est arrivée à pic !

Je venais de terminer mes études, mon stage et mon mémoire… une année à 200 à l’heure où je ne me suis pas trop reposée, et puis cette vie bordelaise qui ne me correspondait plus. C’était pesant, j’avais envie de changement. Pendant ces deux mois de confinement, je l’avoue, j’ai totalement fait une croix sur mon job, et ne me suis pas projetée une seule fois dans un contexte professionnel. Vous me direz… Vu la crise sanitaire que l’on a traversée en Mars, l’optimisme professionnel n’était pas au rendez-vous… (et maintenant, est-ce que cela a beaucoup changé ? …)

Bref, on se déconfine en Mai, la vie « normale » reprend tout doucement… et moi je commence mes recherches de travail. Je pense que j’ai dû m’inscrire sur 5 000 sites d’offres d’emplois, et envoyé 12 000 CV et lettres de motivation. Déception, doutes, incompréhension, refus, pas d’expérience. Les 5 mots qui décriront les 6 mois de ma recherche de travail.

2- Rebondissement et introspection

Ainsi, il fallait que je rebondisse, et que je change de cap sur ma situation professionnelle. Pas facile de rebondir, quand ta confiance est proche de zéro et quand ta projection dans une vie d’entreprise est peu présente…

C’est pourquoi dans le dernier trimestre de 2020, j’ai décidé de me lancer à mon compte. A première vue comme ça, c’est super, créer sa société dès la sortie des études c’est génial, mais je vous avoue que ça fait peur, et que le syndrome de l’imposteur m’a totalement submergé. Il est vrai que la confiance et moi ça fait deux, mais quand même… jamais autant de fois je n’ai douté de mes compétences; j’avais toujours cette petite voix qui me disait que je n’allais pas y arriver (et encore maintenant).

Néanmoins, toute réflexion faite, je voyais beaucoup plus de côtés positifs à me lancer en freelance, plutôt que d’intégrer une société. Mais encore une fois, se lancer à son compte en 2021, ce n’est pas chose facile… tu me diras, chaque période a sa difficulté et si on attend que tout soit tout rose, on n’avance pas, et dans la vie, rien n’est jamais sûr à 100%.

3- L’agence M

Alors ça y est, je me lance, L’agence M voit enfin le jour. Ouf ! Ça y est ! Maintenant, les cartes sont dans mes mains, et je me dois de faire en sorte de bien mener les règles du jeu pour que l’aventure soit la plus géniale possible. De toute façon, c’est mon choix, il est réfléchi, j’en ai envie, je suis motivée, et je suis enfin heureuse de me projeter dans cette vie professionnelle qui m’attend. 

Vous l’aurez compris, 2020 n’a pas été une année facile pour moi, et a été parsemée de doutes et de peurs. Aujourd’hui, je me dis que si cette année n’avait pas existé, je n’aurais pas fait ce choix professionnel. J’aurai avancé tête baissée dans un premier job à temps complet dans une entreprise, à vouloir à tout prix le CDI pour me garantir une stabilité financière et des avantages de CE, alors qu’au final, ma volonté ce n’est pas ça. Rien n’arrive par hasard, j’en suis persuadée. C’est maintenant ou jamais !

Si vous souhaitez découvrir mon univers, 👉 Instagram, Facebook, Linkedin

En route pour l’aventure. 

A très vite
Manon

Laisser un commentaire